Upgrade pour le Motobécane

Le dans «Non catégorisé» par Eldeberen
Mots-clés: ,

La semaine dernière, je cherchais sur LBC un vélo pour mes trajets usuels. Vélotaf, toussa, toi-même tu sais. J'ai loupé à pas grand chose le vélo de postier, et vu que j'avais pas envie d'user plus les roues de mon skate (et la semelle de mes chaussures), j'ai acheté en vitesse un Motobécane, ancienne génération.

Bon, je dois avouer qu'il était pas top cher (50€), mais pas en super bon état. J'ai crevé en rentrant chez moi, c'est dire… Reste que but de ce vélo est quand même de le bidouiller un peu (beaucoup), et pour ça les Peugeot/Motobécane font parfaitement le taf. :)

La bestiole

Assez rapidement j'ai changé le pneu avant qui était complètement pourri sur les cotés (bien que la bande de roulement soit encore en état), on voit d'ailleurs la différence entre l'avant et l'arrière sur la photo (prise après le changement). Je prévois aussi de changer le dérailleur et les patins de frein. Je vais essayer de profiter de l'opération Coup de Pouce pour avoir les 50 € d'aide, histoire de. Surtout que le voisin de mes parents a fondé une petite assoc' et est super sympa.


Instant pub, son site est là : Jmerecycle. Si vous aimez les défis qui en jettent, il a aussi participé au Sun Trip, dont le but est de relier Lyon à Canton en vélo solaire. Vous pouvez retrouver son histoire dans son bouquin. Le livre format numérique est en prix libre, n'hésitez pas à l'acheter si ça vous dit. ;)


Bon, ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est le système d'éclairage. Le vélo a été vendu avec une lampe avant, une lampe arrière et une dynamo. Cette dernière est fonctionnelle, mais du sable – ou du moins beaucoup de poussières – s'est glissé dans le réducteur. Résultat, ça fait beaucoup de bruit et ça marche pas très bien. De plus, qui dit vieux vélo dit vieille techno : les ampoules sont à incandescence, donc ça consomme beaucoup et ça n'éclaire pas.

Feu avant

Feu arrière

Dynamo

Améliorations prévues

Je vais donc :

  1. démonter les feux ;
  2. retirer les ampoules ;
  3. mettre des leds à la place ;
  4. remplacer la vieille dynamo par un système plus performant;
  5. peut-être mettre une batterie ou un super condensateur pour avoir un peu de stockage.

Feu avant

Un clip en métal permet de libérer la face avant et démonter l'ensemble.

On a donc trois parties pour notre feu avant :

  • le boîtier, noir, avec un support pour le visser sur le cadre ;
  • le bloc réflecteur
  • le support d'ampoule

Pour la led de remplacement, j'utilise celle d'un système d'éclairage d'extérieur, récupéré alors qu'il allait partir à la benne.

L'éclairage de récup, le boitier et le bloc réflecteur avec son ampoule

J'ai de la chance, la led s'ajuste tout pile sur le trou de l'ampoule, ce qui m'évite de passer un coup de Dremel. Pour la fixation, je suis parti dans un premier temps sur de la colle chaude. Problème, il se peut que la led chauffe suffisamment pour la faire fondre, donc c'est pas dit que ce soit la meilleure option. Ce sera à tester.

On relie le tout à une petite alimentation à tension variable, et on est bon. :)

Le bloc réflecteur, avec la led

On se rend pas bien compte sur la photo, mais ça éclaire beaucoup plus que l'ampoule à incandescence, tout en consommant un peu moins. Je referme le boîtier et laisse allumé le machin une bon quart d'heure. Comme je le pensais, la led chauffe beaucoup, et a ramolli la colle. Rien de bien méchant mais je mettrais sûrement un dissipateur de Raspberry Pi dessus pour aider au refroidissement, ainsi que deux petits trous pour avoir un flux d'air dans la coque. Et remplacerait la colle chaude par quelque chose de plus pérenne.

Feu arrière

On fait sensiblement la même chose qu'à l'avant, sauf qu'il c'est un poil plus tricky pour fixer la led : la colle chaude ne tiendra pas, donc je fais deux trous au dremel pour passer des vis M3×20 dans le boitier, avec un écrou derrière. Quand tout est en place, on referme, on allume, ça marche. :)

Le feu arrière démonté

Montage de la led dans le boitier du feu arrière

Le feu arrière fonctionnel

Alimentation

J'ai pas encore décidé exactement de l'alimentation que je vais mettre pour ces deux feux. Y'a grosso-modo deux catégories de dynamos, celles intégrées dans le moyeu et celles "bouteilles". Les premières sont plus discrètes et plus efficaces que les secondes, mais aussi plus chères. On peut aussi trouver des prototypes de dynamos dites frictionless, sans friction, car elles utilisent des aimants permanents installés sur la roue qui, passant à proximité d'une bobine fixée sur le cadre, génèrent un courant électrique.

Dans tous les cas, je mettrais sûrement un banc de supercondensateurs pour avoir un petit stockage d'énergie histoire de continuer à éclairer même à l'arrêt. Suivant la consommation de mes leds (à déterminer), cette solution peut s'avérer très intéressante car beaucoup plus robuste dans le temps : pas de problème de décharge, de capacité qui diminue, de chaleur, etc. ; contrairement à une batterie lithium-ion ou lithium-polymères qui sera sensible à beaucoup plus de facteurs.


Voilà pour la présentation rapide de mon nouveau vélo, je ferais d'autres articles dessus au fur et à mesure de mes avancées. :)

Vous pouvez réagir à cet article sur le Fédivers, en citant @Darks@social.darks.fr :)