À l'ère d'Internet, archivez tout hors ligne !

Le dans «Non catégorisé» par Eldeberen

Suite à la mise hors ligne par Github de l'excellent Youtube-dl, je suis tombé sur un billet en portuguais que j'ai trouvé particulièrement adapté à la situation.

Vu qu'il est sous licence CC-By-Sa, j'en profite pour le traduire et vous le repartager. :)

C'est par Pedro Lucas Porcelli, l'article original est .


Le 21 mai 2020.

À première vue, l'idée de devoir archiver du contenu hors ligne peut sembler assez étrange. Mais à une époque où de plus en plus d'entreprises technologiques adoptent le modèle "embrace/extend/extinguish", il est essentiel que nous adaptions certaines anciennes pratiques au moment présent.

La perte d'accès à une plateforme et à un contenu est encore plus fréquente à une époque comme la nôtre, avec la montée du néofacisme et des sanctions, l'abus du DCMA / Copyright et du Paywall1. Des sociétés comme Twitter et Facebook font des allers-retours pour supprimer les pages de gouvernements "dictatoriaux" et "antidémocratiques", comme cela s'est produit récemment avec les comptes du président Nicolas Maduro et de son parti sur Twitter2. Ce qui est curieux, si l'on considère que nous parlons de plateformes/corporations qui prônent tant la liberté d'expression et l'aversion pour la modération des contenus, car selon elles "... où se situe la limite (entre la censure et la modération)" lorsqu'on les interroge sur les contenus des néo-nazis, les fascistes et les réactionnaires se répandent à quatre vents, répandant la désinformation et la haine. Cela me rappelle ce vieux fait du libéralisme et de ses politiques bien décrites par Losurdo et certains penseurs marxistes, après tout "liberté" et "démocratie" sont la liberté et la démocratie pour les maîtres (du monde).

Il existe deux termes anglais pour décrire ces phénomènes numériques. L'un d'eux, appelé "link rot", fait référence au fait qu'un lien qui pourrit devient inaccessible mais est toujours indexé par les moteurs de recherche. Et le concept de "closed garden" qui est l'idée d'un jardin fermé, c'est-à-dire une plate-forme fermée, où l'entreprise dicte ce qui se passe, ce que vous pouvez voir, si ce contenu est bon ou non, et isole l'accès à ce contenu uniquement à l'intérieur de sa plate-forme (vous devez avoir un compte Instagram pour pouvoir voir les photos d'un profil public, par exemple). Finalement, un jardin fermé décide que ce contenu X ne sert plus les intérêts de la plateforme ou n'est plus rentable. Peut-être que ce même jardin clos n'est plus d'actualité. Les utilisateurs dépendent des plateformes pour stocker et consommer du contenu et les liens pourrissent par milliers lorsque ces plateformes meurent. Des films s'ajoutent à Netflix, des chansons disparaissent de Spotify, des comptes sont bannis de YouTube et SoundCloud par des demandes de signalement direct (souvent signalés par des bots/robots et sans aucune vérification humaine)34.

Face à cette situation, j'ai adopté une attitude de sauvegarder tout ce que je consomme hors ligne. Si je vois un site que je trouve intéressant, je l'archive immédiatement5. Les vidéos de conférences que j'aime, archivées6. Les chansons qui m'intéressent, sauvegardées. Documents et PDFs que j'ai également lus. Tout ce que je pourrais avoir envie de consommer plus d'une fois. Des projets libres et open-source qui m'intéressent, clonés dans ~/sources et repartagés.

Compte tenu de cette situation, si vous êtes un développeur de plateforme, proposez aux gens un moyen d'archiver le contenu, utilisez des formats ouverts et gratuits qui ne seront pas interrompus lors d'une prochaine mise à jour. Et en tant qu'utilisateur, ne donnez pas vos données à des plateformes dont vous ne savez pas si elles vont pouvoir les conserver et quelles sont vos positions éthiques. Choisissez des plates-formes libres.


  1. https://gigaom.com/2011/10/31/if-a-paywall-is-your-only-strategy-then-you-are-doomed 

  2. https://www.dailydot.com/debug/nicolas-maduro-english-twitter-suspension 

  3. https://www.eff.org/deeplinks/2015/02/absurd-automated-notices-illustrate-abuse-dmca-takedown-process 

  4. https://nypost.com/2020/03/18/posts-disappear-from-facebook-twitter-youtube-as-robots-police-content 

  5. Usage de wget(1): wget -mkEpnp www.porcellis.com 

  6. youtube-dl 

Vous pouvez réagir à cet article sur le Fédivers, en citant @Darks@social.darks.fr :)